Raisonnement par induction et raisonnement par déduction
 


  24 mars 2020

Point de situation -confinement et apprentissage(s) en ligne
La situation inédite dans laquelle nous nous trouvons tous va nous demander des adaptations ponctuelles et profondes.
Voici les miennes :
> tous mes cours sont maintenus mais ils passent en ligne, pendant la période de confinement, avec les mêmes contenus ;
> il en va de même pour…(Lire la suite)

10 mars 2020

Conjugaison : trois astuces mnémotechniques
Vous n’arrivez pas à retenir le tableau des modes et des temps ?
Retenez ce code : ISCIPI 843222.
Ce sont les initiales et…(Lire la suite)

25 février 2020

La « valeur » d’un argument
Qu’il s’agisse des thèses qu’on défend ou des thèses qu’on entend défendre, il est utile d’évaluer la qualité, le poids -en un mot la valeur des arguments qui les soutiennent ; ceux-ci peuvent être imaginés comme des métaux, dont certains seraient plus ou moins purs, plus ou moins rares : filant la métaphore, on pourrait parler d’arguments en or, d’arguments en argent… d’arguments en zinc ou en ferraille…(Lire la suite)

11 février 2020

Commentaire composé au bac de français : comment organiser son temps sur 4 heures ?
Petit document de travail à l’usage des Lycéens : ma méthode pour enchaîner les différentes phases du commentaire de texte. Environ 2h15 de brouillon (incluant bien sûr plusieurs lectures) et 1h45 de propre. Le détail ci-après…(Lire la suite)

28 janvier 2020

Un cimetière de mots : « Les disparus du Littré »
Fuserolle, haricoter, interjectivement, margarite, officiat, enclassement, réparition, solarien, xyloculture, affiloires…
Ces mots ne paraissent-ils pas curieux à la lecture ? Ne sonnent-ils pas étrangement à l’oreille ? Ne semblent-ils pas familiers et, paradoxalement, lointains, presque exotiques ?…(Lire la suite)

14 janvier 2020

Philosophie – Qu’est-ce qu’une réfutation ?
La réfutation est un procédé rhétorique, assez solide et assez courageux, consistant, afin d’exposer son point de vue, à énumérer les critiques de son adversaire, pour les démonter une par une…(Lire la suite)

24 décembre 2019

À propos de « Noël » (billet étymologique)
Le mot vient du latin natalis dies et par substantivation natalis : «jour de naissance», utilisé pour désigner la Nativité du Christ (CNRTL). Par un phénomène phonétique appelé dissimilation, le mot a évolué…(Lire la suite)

10 décembre 2019

La nouvelle la plus courte du monde ?
Je me permets de reproduire ici l’excellent texte de Claude Bourgeyx, intitulé « Lucien », qui fait la preuve qu’un coquillage peut contenir un univers : la nouvelle ne fait qu’une page.(Lire la suite)

26 novembre 2019

Philosophie : 1001 sujets…
… à picorer dans les archives des académies, à la fin du siècle dernier. C’est cadeau.(Lire la suite)

12 novembre 2019

Comment élaborer un bon bilan orthographique ?
Voici, selon moi, quelques critères qui peuvent permettre d’évaluer de manière juste, fine et complète le niveau en orthographe de quelqu’un.(Lire la suite)

 

Tous les articles

Raisonnement par induction et raisonnement par déduction

Petite note explicative. Ayant moi-même longtemps eu une vision plutôt vague de ces deux mouvements de l’esprit, j’en précise ici les contours.

D’abord un petit schéma mnémotechnique :

Induction et Déduction

L’induction consiste à passer du particulier au général, du fait à la loi. Imaginons que vous soyez ornithologue. Vous découvrez une nouvelle espèce d’oiseaux ; vous vous installez donc avec tout votre matériel et l’observez pendant de longs mois. Vous notez sur vos carnets qu’à tel moment de l’année – disons de mai à juillet – ces oiseaux se reproduisent. Vous attendez l’année suivante, et faites la même observation. Au bout de quelques années, et n’ayant jamais observé que ces oiseaux se soient reproduits à d’autres moments de l’année, vous êtes en droit, par induction, d’édicter la règle : l’espèce d’oiseaux X se reproduit de mai à juillet.

La déduction consiste à passer du général au particulier, de l’idée au fait. Vous avez lu dans un bon manuel d’ornithologie que l’espèce d’oiseaux X se reproduit de mai à juillet. Vous partez vous promener près d’un lac où l’on trouve cette espèce. C’est le 21 juin. Vous pouvez donc en déduire qu’il y a de fortes chances pour que vous entendiez des chants de parade amoureuse venant de ces oiseaux.

Note : on nomme abduction le mouvement consistant à passer d’un fait à un autre, implicitement dévoilé, et qui en serait la cause. Votre collègue a des cernes inhabituelles sous les yeux un matin : vous en « déduisez » (ici le verbe est le même) qu’il a passé une mauvaise nuit. Bien sûr, il y a d’autres explications possibles, comme par exemple : il s’est maquillé pour un tournage. Dans l’absolu, c’est possible, mais il y a infiniment peu de probabilités pour que votre collègue de bureau participe à un tournage dans la matinée. Dans ces modes de raisonnement (ces outils intellectuels servant sur tous les chantiers de l’esprit), il convient donc toujours d’introduire une dose de probabilité (d’humilité) dans ses hypothèses et ses conclusions, et être capable de donner, avec son résultat, le degré de certitude qu’on a réussi à atteindre mais qui, par essence, ne pourra jamais être de 100 %, puisque, comme l’explique très bien Aurélien Barrau dans son cours en ligne de cosmologie, on ne pourra jamais faire la même expérience de vérification un nombre infini de fois. Une théorie induite ne sera jamais totalement vraie, elle ne pourra être au mieux que la meilleure explication que l’on ait pour le moment. J’ajoute que ce jeu de probabilités fait le miel des bons auteurs de récits policiers.

_

_

mardi 24 septembre 2019

_

_

_



 
Contact
Pour toute question ou renseignement, vous pouvez m'écrire à l'adresse mail ci-dessous, remplir le formulaire présent en page de contact, ou me contacter par téléphone, ce qui reste la solution la plus simple.

Olivier Chartrain
Mob : 06 75 92 82 19
Mail : contact@cours-olivier-chartrain.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Olivier Chartrain : formation, cours particuliers et suivi en ligne à Nantes et ses environs
Siret : 511 100 943 00014 | Numéro de prestataire de formation : 52 44 05697 44 | Id Datadock N° 0072452
Mentions légales | Crédits

Contact | Mob 06 75 92 82 19

contact@cours-olivier-chartrain.fr

Plan du site
Création du site : © Click Busters

cours de français Nantes - formation professionnelle français - cours de français en ligne - apprendre le français en ligne - cours particuliers français Nantes - cours de français pour adultes - cours de français seconde - cours de français pour étrangers - cours particuliers philosophie - cours philosophie terminale es - cours de philosophie terminale s - méthodologie synthèse de documents - formation remise à niveau français - remise à niveau français - remise à niveau orthographe - cours de français en entreprise - formation français dif - e-learning français - cours de français pour les salariés - formation professionnelle Nantes - cours de philosophie en ligne


Profil LinkedIn de Olivier Chartrain