Français, Lettres, Philo : le blog d’un professeur indépendant

Minéralogie du raisonnement

J’ai pris l’habitude de présenter l’exercice de la dissertation comme l’observation (minutieuse) des différentes facettes d’un problème. Cela permet de visualiser cette opération intellectuelle si précieuse dans un monde d’opinions hâtives, radicales, et trop peu nourries de connaissances réelles. Prenez une question (un problème)… Doit-on manger les animaux ? Les religions peuvent-elles coexister ? Pourrait-on se passer […]

Philo : cercles de la connaissance

Rien de tel qu’un petit schéma pour exercer son humilité. _ Le premier cercle figure tout ce que je connais à cet instant : le cumul de mes apprentissages et de mon expérience, avec un niveau variable dans les nombreux et divers domaines de la connaissance. Quand bien même je serais expert dans l’un de ces […]

Palindromes : le record de Georges Perec.

Vous connaissez sans doute ce qu’on appelle les palindromes, ces mots, expressions ou phrases que l’on peut lire à l’endroit et à l’envers.
Le mot « ici » par exemple, donne, si on le lit de droite à gauche, le mot « ici ». Simple.
11h11 donne 11h11.
«Élu par cette crapule», en changeant la coupe des mots et sans prendre en compte les accents les majuscules, donne :
Élu par c ette c rap ule
> élu par cette crapule.
Nombre d’entre nous ont sans doute vu à l’école…

Articles récents

Aghata Christie et son lecteur, au jeu du chat et de la souris

S’il y a bien une chose qui peut augmenter le plaisir de lecture que l’on peut éprouver à lire les intrigues policières signées par la romancière britannique, c’est de se rendre compte, après s’être « fait avoir » plusieurs fois, qu’on a été joué dès la première ligne. Il nous semblait que nous étions les spectateurs attentifs […]

Si un texte est difficile…

Qu’elles concernent un texte littéraire (un poème de Mallarmé par exemple), philosophique (un raisonnement de Kant) ou un texte issu d’un autre champ des sciences humaines, trois réactions sont possibles quand on est confronté à un texte qui présente des difficultés de compréhension (liées au vocabulaire, à la syntaxe, au recours à certaines images…) : […]

Bescherelle : rédiger & communiquer efficacement -à paraître

Je suis fier d’avoir contribué à ce nouvel ouvrage Bescherelle : Rédiger et communiquer efficacement, qui fait suite à Maîtriser l’orthographe française et Maîtriser la langue française au lycée, sur le même principe de doubles pages : à gauche le cours, à droite les exercices correspondants -ce qui permet de s’auto-entraîner et de faire d’utiles […]

Orthographe des nombres : faites-vous des erreurs dans vos chèques ?

Petit rappel sur l’orthographe des nombres, à faire suivre à votre banquier… Vous connaissez l’écriture des chiffres arabes, qui sont au nombre de 10 :zéro, un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf -au passage, ils ne s’accordent jamais : on n’écrira donc pas les quatres mousquetaires, mais les quatre mousquetaires. Quant aux autres […]

La controverse de Valladolid : une salvatrice critique de l’ethnocentrisme

La disparition, cette semaine, du talentueux Jean-Claude-Carrière est l’occasion de redonner à lire un extrait de son excellent roman La controverse de Valladolid, paru en 1992, dans lequel il nous invite à questionner notre condescendance naturelle à l’égard des autres cultures : – Éminence, les habitants du Nouveau Monde sont des esclaves par nature. En […]

4 niveaux d’exception : un cas particulier d’accord du participe passé

Un cas particulier qui ressemble plutôt à un casse-tête chinois… Dans la configuration suivante : elle les a laissé partir … on ne trouve pas moins de 4 niveaux d’exception pour expliquer l’accord du participe passé « laissé ». 1er niveau d’exception : la règle de l’accord du participe passé (PP) avec l’auxiliaire avoir est déjà, en […]

Apprendre à « se forger » une opinion

(brouillon) Dans l’une de ses nombreuses et excellentes conférences, Étienne Klein rappelle (et réactualise) le sens de cette vieille expression française, qui, comme de nombreuses expressions idiomatiques ou proverbiales, révèle à l’examen une profondeur insoupçonnée. Pourquoi est-il plus intelligent de dire qu’on « se forge » une opinion que de dire qu’on en « a » une ? Parce […]