Pour une simplification de la conjugaison : deux groupes verbaux au lieu de trois.

La catégorisation actuelle des groupes verbaux ne gagnerait-elle pas à être simplifiée ? Une ancienne classification divisait la conjugaison en 4 groupes, en héritage du latin : les verbes en –er ; en –ir ; en –oir ; en –re.

Aujourd’hui, il ne nous en reste que 3 groupes :
– les verbes en –er, sauf « aller » (et « envoyer » pour Grévisse) ;
– les verbes en –ir faisant –issant au participe présent ;
– tous les autres verbes.

Les deux premiers groupes sont dits réguliers et le troisième regroupe les verbes irréguliers.

Selon moi, il serait intéressant de réfléchir à une nouvelle simplification de ce classement -et voilà à quoi je pense :

> les verbes en –er et… tous les autres. Deux groupes au lieu de trois.

La raison pour laquelle je crois qu’il serait pertinent de n’avoir que deux groupes de verbes en français est essentiellement d’ordre pédagogique et didactique. Dans la pratique, l’identification et le mémorisation des verbes du deuxième groupe est plutôt source de confusion (…les verbes en -ir… mais pas tous les verbes en -ir… ah bon ? … oui, non ceux qui font « -issons » ou « -issant »… ah ok !) et même l’argument de sa régularité est discutable -on pourrait considérer que l’adjonction de l’affixe « –iss » à certains temps est une forme d’ irrégularité.

Dans cette nouvelle classification, les verbes du deuxième groupe rejoindraient ceux du troisième, qui fonctionnent selon des verbes dits « modèles » : finir serait une nouvelle de ces sous-catégories.

Aujourd’hui, quand on crée un nouveau verbe, on le fait au premier groupe : brader, informatiser… C’est ce qu’on appelle la conjugaison vivante ; la fusion des deuxième et troisième groupes apporterait une nouvelle forme de cohérence dans la catégorisation.

Le premier groupe (les nouveaux et les plus nombreux) : les verbes en –er

/ le second groupe : tous les autres.

(… et on accorderait un traitement spécial au verbe aller)

Plus cohérent et plus facile à retenir, ce qui n’est pas la moindre des choses. Enfin, c’est juste une piste…

mardi 24 mai 2016

_

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *