Le stress au bac : à qui la faute ?
 


  14 janvier 2020

Philosophie – Qu’est-ce qu’une réfutation ?
La réfutation est un procédé rhétorique, assez solide et assez courageux, consistant, afin d’exposer son point de vue, à énumérer les critiques de son adversaire, pour les démonter une par une…(Lire la suite)

24 décembre 2019

À propos de « Noël » (billet étymologique)
Le mot vient du latin natalis dies et par substantivation natalis : «jour de naissance», utilisé pour désigner la Nativité du Christ (CNRTL). Par un phénomène phonétique appelé dissimilation, le mot a évolué…(Lire la suite)

10 décembre 2019

La nouvelle la plus courte du monde ?
Je me permets de reproduire ici l’excellent texte de Claude Bourgeyx, intitulé « Lucien », qui fait la preuve qu’un coquillage peut contenir un univers : la nouvelle ne fait qu’une page.(Lire la suite)

26 novembre 2019

Philosophie : 1001 sujets…
… à picorer dans les archives des académies, à la fin du siècle dernier. C’est cadeau.(Lire la suite)

12 novembre 2019

Comment élaborer un bon bilan orthographique ?
Voici, selon moi, quelques critères qui peuvent permettre d’évaluer de manière juste, fine et complète le niveau en orthographe de quelqu’un.(Lire la suite)

22 octobre 2019

« Il y a combien de pages ? »
C’est la question la plus récurrente que les élèves de Collège ou de Lycée posent (ou se posent) quand on leur annonce qu’ils vont devoir lire tel ou tel livre en classe ; c’est également la réserve qu’opposent les adultes restés hostiles ou indifférents à la lecture…(Lire la suite)

8 octobre 2019

La culture fait-elle l’intelligence ? ?
« Je sais aussi, dit Candide, qu’il faut cultiver notre jardin. » C’est une base, et il ne s’agit ici pour moi ni de la répéter, ni de la contester -mais plutôt de la mettre en perspective. Qu’est-ce qu’un être cultivé ? Qu’a-t-il de plus (ou de moins) qu’un être dont on dirait qu’il ne l’est pas ? Est-ce un être intelligent, ou en tous cas plus intelligent que celui qui a moins de culture ? Au risque de surprendre (venant de quelqu’un qui passe son temps à la transmettre), je répondrais à cette dernière question par la négative…(Lire la suite)

24 septembre 2019

Raisonnement par induction et raisonnement par déduction
Petite note explicative. Ayant moi-même longtemps eu une vision plutôt vague de ces deux mouvements de l’esprit, j’en précise ici les contours.
D’abord un petit schéma mnémotechnique…(Lire la suite)

10 septembre 2019

Orthographe : la règle et l’usage
Il me semble utile, pour des raisons que je détaille en fin d’article, de produire un petit schéma de pensée pour comprendre le rapport particulier qu’entretiennent, en orthographe, l’usage (c’est-à-dire le français que nous parlons et écrivons tous les jours) et la règle (c’est-à-dire le code commun que nous avons appris à l’école)…(Lire la suite)

25 juin 2019

Qu’est-ce qu’un philosophe ?
À cette intimidante question, il est possible de répondre une première chose assez simple, pour distinguer le philosophe de la figure de l’intellectuel (pour moi ce second terme n’a rien de péjoratif) : le philosophe est celui qui produit des concepts philosophiques…(Lire la suite)

 

Tous les articles

Le stress au bac : à qui la faute ?

De quoi exactement le stress au bac est-il le nom ?

J’ai appris dernièrement qu’il existait des « agences de prise de confiance en soi », qui conseillaient à des candidats bacheliers stressés de « se mettre dans un mental de gagnant » et en même temps « de ne pas le prendre pour soi si on rate », ce qui, quand on y songe, est une sorte de double bind. Pratique de l’hypnose, concoction de mixtures énergétiques… encore un pas et on est chez le pharmacien ! Encore un autre pas et on est dans un mauvais film d’anticipation, représentant un avenir dystopique : prends une pilule rose, jeune élève, et tout ira bien…

Quelques remarques et pistes de réflexion
Malheureusement, le sujet du stress aux examens est globalement traité par les familles, les enseignants, et les médecins parfois… comme un problème individuel. Si un élève est stressé avant un examen, c’est que c’est lui qui a un « problème » : mot dont raffolent tous les gens qui ont des conseils à donner contre rétribution.

Et si ce n’était pas votre enfant qui avait un problème mais le système dans lequel vous le mettez sans aucun esprit critique ? Et si son stress était une malheureuse réaction de santé par rapport à une anomalie sociétale ?

Selon moi, ce stress exprime aussi d’autres choses :
l’arbitraire de l’épreuve unique, malgré tout ce qu’on peut brasser comme air au sujet du travail personnel ;
– plus profondément la peur d’être exclu plus ou moins provisoirement d’un système, d’une société où ses semblables (ses propres frères et sœurs, ses propres amis et amies…) ont pu ou pourront entrer.

Cessons donc de tout psychologiser, et de (re)jeter la pierre de son stress, de son « problème de stress » à l’élève lui-même.

Quand on y regarde de plus près, rien de vraiment sérieux ne légitime cette anxiété que notre système éducatif crée de toutes pièces chez nos enfants. Leur niveau pourrait être évalué de manière continue, sans avoir à tout jouer sur un coup de dés, le D Day. (Que dire des concours, qui portent cette loterie jusqu’à la cruauté ?) Quant à l’esprit de compétition, reste-t-il des esprits qui n’ont pas encore été empoisonnés par cette toxine ? Sans tomber dans des exagérations orwelliennes, nous pouvons dire qu’il existe, non quelque obscure tyrannie complotée par des « élites », mais une oppression sociale, un chantage tacite à la réussite qui est la cause principale de cette anxiété.

Le stress de l’élève n’est donc pas tant une question psychologique qu’une question pédagogique et sociétale, pas tant une question individuelle qu’une question interindividuelle, qui remet en cause les programmes, les structures d’évaluation, et au-delà de ça, les présupposés d’une société trop compétitive, qui fait 3 heureux pour 27 malheureux !

 

mardi 14 juin 2016



 
Contact
Pour toute question ou renseignement, vous pouvez m'écrire à l'adresse mail ci-dessous, remplir le formulaire présent en page de contact, ou me contacter par téléphone, ce qui reste la solution la plus simple.

Olivier Chartrain
Mob : 06 75 92 82 19
Mail : contact@cours-olivier-chartrain.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Olivier Chartrain : formation, cours particuliers et suivi en ligne à Nantes et ses environs
Siret : 511 100 943 00014 | Numéro de prestataire de formation : 52 44 05697 44 | Id Datadock N° 0072452
Mentions légales | Crédits

Contact | Mob 06 75 92 82 19

contact@cours-olivier-chartrain.fr

Plan du site
Création du site : © Click Busters

cours de français Nantes - formation professionnelle français - cours de français en ligne - apprendre le français en ligne - cours particuliers français Nantes - cours de français pour adultes - cours de français seconde - cours de français pour étrangers - cours particuliers philosophie - cours philosophie terminale es - cours de philosophie terminale s - méthodologie synthèse de documents - formation remise à niveau français - remise à niveau français - remise à niveau orthographe - cours de français en entreprise - formation français dif - e-learning français - cours de français pour les salariés - formation professionnelle Nantes - cours de philosophie en ligne


Profil LinkedIn de Olivier Chartrain