Faire de la philosophie avant la Terminale
 


  14 janvier 2020

Philosophie – Qu’est-ce qu’une réfutation ?
La réfutation est un procédé rhétorique, assez solide et assez courageux, consistant, afin d’exposer son point de vue, à énumérer les critiques de son adversaire, pour les démonter une par une…(Lire la suite)

24 décembre 2019

À propos de « Noël » (billet étymologique)
Le mot vient du latin natalis dies et par substantivation natalis : «jour de naissance», utilisé pour désigner la Nativité du Christ (CNRTL). Par un phénomène phonétique appelé dissimilation, le mot a évolué…(Lire la suite)

10 décembre 2019

La nouvelle la plus courte du monde ?
Je me permets de reproduire ici l’excellent texte de Claude Bourgeyx, intitulé « Lucien », qui fait la preuve qu’un coquillage peut contenir un univers : la nouvelle ne fait qu’une page.(Lire la suite)

26 novembre 2019

Philosophie : 1001 sujets…
… à picorer dans les archives des académies, à la fin du siècle dernier. C’est cadeau.(Lire la suite)

12 novembre 2019

Comment élaborer un bon bilan orthographique ?
Voici, selon moi, quelques critères qui peuvent permettre d’évaluer de manière juste, fine et complète le niveau en orthographe de quelqu’un.(Lire la suite)

22 octobre 2019

« Il y a combien de pages ? »
C’est la question la plus récurrente que les élèves de Collège ou de Lycée posent (ou se posent) quand on leur annonce qu’ils vont devoir lire tel ou tel livre en classe ; c’est également la réserve qu’opposent les adultes restés hostiles ou indifférents à la lecture…(Lire la suite)

8 octobre 2019

La culture fait-elle l’intelligence ? ?
« Je sais aussi, dit Candide, qu’il faut cultiver notre jardin. » C’est une base, et il ne s’agit ici pour moi ni de la répéter, ni de la contester -mais plutôt de la mettre en perspective. Qu’est-ce qu’un être cultivé ? Qu’a-t-il de plus (ou de moins) qu’un être dont on dirait qu’il ne l’est pas ? Est-ce un être intelligent, ou en tous cas plus intelligent que celui qui a moins de culture ? Au risque de surprendre (venant de quelqu’un qui passe son temps à la transmettre), je répondrais à cette dernière question par la négative…(Lire la suite)

24 septembre 2019

Raisonnement par induction et raisonnement par déduction
Petite note explicative. Ayant moi-même longtemps eu une vision plutôt vague de ces deux mouvements de l’esprit, j’en précise ici les contours.
D’abord un petit schéma mnémotechnique…(Lire la suite)

10 septembre 2019

Orthographe : la règle et l’usage
Il me semble utile, pour des raisons que je détaille en fin d’article, de produire un petit schéma de pensée pour comprendre le rapport particulier qu’entretiennent, en orthographe, l’usage (c’est-à-dire le français que nous parlons et écrivons tous les jours) et la règle (c’est-à-dire le code commun que nous avons appris à l’école)…(Lire la suite)

25 juin 2019

Qu’est-ce qu’un philosophe ?
À cette intimidante question, il est possible de répondre une première chose assez simple, pour distinguer le philosophe de la figure de l’intellectuel (pour moi ce second terme n’a rien de péjoratif) : le philosophe est celui qui produit des concepts philosophiques…(Lire la suite)

 

Tous les articles

Faire de la philosophie avant la Terminale

Voilà des lustres que les enseignants de philosophie demandent que leur matière soit enseignée avant l’année du Bac, qu’ils demandent à sortir de la case « Terminale », au moins pour une initiation au Lycée, à partir de la Seconde.

Il semble que les choses aient commencé à bouger dans ce sens, et que des « expérimentations » soient faites dans certains lycées, ce qui, dans le jargon de l’Éducation nationale, peut éventuellement permettre d’espérer qu’en 2075-2080 le programme ait réellement changé…

Quelles que soient la vitesse et la forme que prendront les réformes sur le terrain, je pense pour ma part qu’elles sont encore bien en dessous de l’importance qu’elles devraient avoir. Car faire de la philosophie ne peut être réduit à une sorte de supplément culturel qu’on délivrerait à la fin du Secondaire; c’est un apprentissage ayant trait à l’activité même de penser, à l’acquisition d’un esprit critique et d’une curiosité intellectuelle, d’un sens du questionnement qui me paraissent aussi importants que lire, compter et parler l’anglais !

Dès le plus jeune âge…

En ce sens, je pense non seulement qu’une ou deux heures hebdomadaires de philo au Collège seraient profitables, mais je pousserais le curseur encore plus en amont, dès le Primaire. Il est totalement erroné de penser que des enfants ne sont pas capables de « philosopher », et c’est ne pas faire attention à ce qu’ils disent, parce qu’avant l’adolescence, il y a, entre 5 et 10 ans, l’âge des questions, que les adultes regardent souvent d’un œil amusé et un brin condescendant.

« Papa, pourquoi tu vas travailler? » « Elle ira où Mamie si elle meurt? » « Pourquoi je dois apprendre mes leçons? » « C’est quoi de l’argent? » « Pourquoi j’ai pas le droit de dire ça? »…

Ces questions SONT de la philosophie -et au passage, elles sont bien plus intéressantes que les questions de leurs parents sur leur prochaine destination de vacances ou sur leurs impôts.

Pour démontrer que les plus jeunes peuvent être initiés à la philosophie, un prof de philo s’est rendu dans une classe de CE1 (si) et a choisi un sujet bac pour lancer un débat avec l’institutrice et les petits: est-ce qu’être libre, c’est faire tout ce qu’on veut? Il en a ramené un instructif reportage radio, où l’on découvre que les écoliers sont tout à fait capables de manipuler certains concepts mais avec leurs mots à eux. Une petite fille qui dit : « Si je mets de la musique quand mon frère veut réviser ses leçons, je l’en empêche » ne fait pas moins que du Rousseau, qui explique dans son Contrat social que quand chacun fait ce qui lui plaît, « on fait souvent ce qui déplaît à d’autres. » Mots différents, mais le concept est saisi.

Il ne s’agit donc que de cela, d’adaptation lexicale: la philosophie comporte parfois un vocabulaire abstrait, complexe, qu’il s’agit de simplifier pour les plus jeunes. A ceux qui pensent que ce n’est pas possible, il faut renvoyer la balle suivante: « Si tu n’es pas capable de l’expliquer à un enfant de six ans, c’est que tu ne l’as pas encore bien compris toi-même (d’un certain Albert E.) »

L’activité de penser, à tout âge et à tous les âges

Il y a deux manières de voir la philosophie : soit comme une discipline réservée à une élite (qui, pour paraphraser un humoriste, « s’autorise(rait) à penser », ou se croirait la seule vraiment capable, ce qui l’arrange bien), soit comme un mouvement de l’esprit que chacun peut entreprendre, quel que soit l’endroit d’où il part. Si l’on penche plutôt pour cette seconde vision, on ne peut que souhaiter que l’école accompagne ce mouvement dès qu’il apparaît, par le choix de textes et de concepts idoines.

Qu’une foule de gens ne fasse pas, ou ne veuille pas faire ce mouvement, c’est là, hélas, un fait ; mais il ne faut pas en déduire que les rares l’ayant entrepris sont les seuls capables de le faire. Il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour « sortir de la minorité », comme le proposait Kant dans l’ouverture de son excellent texte sur les Lumières.

Je ne vois pas de différence de nature entre une question posée par un enfant sur -par exemple- un droit qui lui est refusé, et un aphorisme de Pascal ou une page de dialectique de Hegel.

Il n’y a pas de philosophes, il n’y a que des individus qui pensent, plus ou moins. L’Esprit est partout où les esprits s’ouvrent.

Il s’agirait donc de faire de la philosophie avant la Terminale, bien avant même… pour en faire après !

10 février 2015



 
Contact
Pour toute question ou renseignement, vous pouvez m'écrire à l'adresse mail ci-dessous, remplir le formulaire présent en page de contact, ou me contacter par téléphone, ce qui reste la solution la plus simple.

Olivier Chartrain
Mob : 06 75 92 82 19
Mail : contact@cours-olivier-chartrain.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Olivier Chartrain : formation, cours particuliers et suivi en ligne à Nantes et ses environs
Siret : 511 100 943 00014 | Numéro de prestataire de formation : 52 44 05697 44 | Id Datadock N° 0072452
Mentions légales | Crédits

Contact | Mob 06 75 92 82 19

contact@cours-olivier-chartrain.fr

Plan du site
Création du site : © Click Busters

cours de français Nantes - formation professionnelle français - cours de français en ligne - apprendre le français en ligne - cours particuliers français Nantes - cours de français pour adultes - cours de français seconde - cours de français pour étrangers - cours particuliers philosophie - cours philosophie terminale es - cours de philosophie terminale s - méthodologie synthèse de documents - formation remise à niveau français - remise à niveau français - remise à niveau orthographe - cours de français en entreprise - formation français dif - e-learning français - cours de français pour les salariés - formation professionnelle Nantes - cours de philosophie en ligne


Profil LinkedIn de Olivier Chartrain