Du problème de la "paresse" dans l'échec scolaire