Français, Lettres, Philo : le blog d’un professeur indépendant

Articles récents

La philo, une fois par an

Chaque année, les médias font un et un seul titre au sujet de la philosophie, le jour du bac, et nous avons le droit au même rituel radio et télé : « ce matin, les candidats des séries… devaient plancher sur… »

Cours particulier

Son ancêtre est le préceptorat, l’idée que chaque élève est un individu unique. Cela n’entre pas en contradiction avec le rôle socialisant de l’école; l’un n’empêche pas l’autre.

Transmissions

Un cours est comme un condensé des connaissances acquises par une longue expérience et mises à la disposition immédiate des générations suivantes: l’idée est de leur économiser le temps et la peine nécessaire à l’acquisition d’une information, d’une connaissance, d’une méthode.

Faire lire en classe

La majeure partie de mon temps d’études à l’Université a été consacrée à lire. Il y avait bien sûr aussi les cours, les examens et les travaux à rendre mais tout ceci n’aurait eu aucun sens sans la lecture.

Pouvoir du savoir

Le bon pédagogue, le maître intelligent, l’initiateur efficace, c’est celui qui sait faire sentir à son élève la pouvoir contenu dans le savoir, un pouvoir qui sera ensuite disponible pour lui, dont il pourra se servir librement.

Faire confiance à l’intelligence de l’élève

On publie des « perles » des copies de bac, de manière ironique, histoire d’épingler les torts des élèves (manque de travail, de réflexion, de bons sens, etc) ; c’est toujours aussi amusant, mais il y a là-dedans des restes de cette condescendance professorale qui présuppose – sans jamais le formuler directement- que l’élève est inférieur au maître.

Apprendre toute sa vie

Une très belle idée est en train de s’épanouir dans nos sociétés. Grande sœur de l’école pour tous, elle fait lentement son chemin pour des raisons liées à l’emploi, mais elle va et ira bien au-delà de ce seul cadre : l’idée d’avenir qu’on peut apprendre toute se vie.