Amande, avec un « y » et un « g ».

Petite curiosité étymologique : le nom commun « amande » (avec un « a » et non un « e » comme celle que vous trouvez sur votre pare-brise) vient du latin « amygdala », lui-même emprunté au grec, qui désignait donc le fruit de l’amandier.

Amygdala.

Cette orthographe ne vous dit rien ? Vous pensez à la bizarre écriture de l’amygdale, avec ce « y » et ce « g » qu’on dirait placés là exprès pour nous pousser à la faute ! Eh bien ce n’est pas une coïncidence, car le premier scientifique (Karl Friedrich Burdach, de son petit nom) à avoir observé ce petit noyau effilé dans le cerveau (oui on en a plusieurs et pas seulement dans le fond de la gorge) s’est justement dit qu’il avait une forme d’amande. Il l’a donc nommé ainsi. Ceci explique cela.

Pour l’amande que nous avons dans la gorge, l’ami Wikipédia nous informe que « selon la nomenclature anatomique moderne, le terme «amygdale» est réservé à l’amygdale cérébrale, il est remplacé par celui de « tonsille » dans le cas de l’amygdale pharyngée ».

Mais je crains que « tonsille » et « pharyngée » ne nous posent également quelques problèmes orthographiques…

mardi 26 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *