Cours particuliers Philosophie à Nantes et en ligne
 


  9 avril 2019

Philo : le test du mandarin chinois
Avant de citer et de commenter les sources de ce petit test de « morale » assez connu en philosophie, j’en résume d’abord (schématiquement) l’argument essentiel.
On met devant vous une boîte avec un bouton. Si vous appuyez sur le bouton, vous tuez instantanément à l’autre bout du monde un vieil homme que vous ne connaissez pas ; vous avez l’assurance de ne jamais en être accusé ; et vous touchez 10 millions d’euros. Appuyez-vous sur le bouton ?(Lire la suite)

26 mars 2019

Connaissez-vous les haïkus?
« Les œuvres les plus belles sont celles où il y a le moins de matière », écrivait Flaubert. On aurait là l’épigraphe idéale, en page de garde, d’un recueil de haïkus -ces éclats de conscience. Nul besoin donc de vous refaire la fiche Wikipedia de ces poèmes minimalistes, parfois lyriques, parfois purement descriptifs, tantôt drôles, tantôt philosophiques, toujours subtils, je vous en donne seulement dix à lire -ils se suffiront à eux-mêmes, car :
Pour s’ouvrir dans un esprit,
La fleur d’un haïku n’a besoin…(Lire la suite)

12 mars 2019

D’un certain « ressentiment » en orthographe
Une note un peu plus psychologique ici (une fois n’est pas coutume), qu’il ne me semble pas inutile de produire alors que les indicateurs de baisse du niveau orthographique des Français sont en train de virer à la culpabilisation générale…(Lire la suite)

26 février 2019

Opinions et vérité à l’heure des réseaux
Dans l’un de ses derniers titres, un rappeur connu dit : « Le monde est un PMU, où n’importe qui donne son mauvais point de vue ». J’amenderais cette intéressante « punchline » de la sorte : où chacun peut donner son point de vue, mauvais s’il est trop hâtif, utile s’il est réfléchi. Ça claque moins bien, mais c’est plus constructif. Car ce n’est pas le fait de…(Lire la suite)

12 février 2019

Votre âge en minutes de lecture par jour
Intimement convaincu de l’axiome : « trop donne rien, un peu donne beaucoup », je propose cette modeste méthode de lecture, en réponse à une question qu’on me pose fréquemment : comment se mettre (ou se remettre) à lire ?…(Lire la suite)

22 janvier 2019

La ponctuation est-elle en option ?
Quelle différence faites-vous entre ces deux phrases ?
Le président n’est pas mort comme on l’avait cru.
Le président n’est pas mort, comme on l’avait cru.
La différence est ténue : elle ne tient qu’à une virgule. Pourtant, le sens est radicalement autre. Dans la première phrase…(Lire la suite)

8 janvier 2019

Minéralogie du raisonnement
J’ai pris l’habitude de présenter l’exercice de la dissertation comme l’observation (minutieuse) des différentes facettes d’un problème. Cela permet de visualiser cette opération intellectuelle si précieuse dans un monde d’opinions hâtives, radicales, et trop peu nourries de connaissances réelles.(Lire la suite)

24 décembre 2018

Un Cantique de Noël
Mon jour de publication tombant cette année la veille de Noël, j’en profite pour donner ici l’incipit (allongé) du plus célèbre des contes de circonstance. Vous le reconnaîtrez sûrement !
Premier couplet – Le spectre de Marley
Marley était mort, pour commencer. Là-dessus, pas l’ombre d’un doute. Le registre mortuaire était signé par le ministre, le clerc, l’entrepreneur des pompes funèbres et celui qui avait mené le deuil. Scrooge l’avait signé, et le nom de Scrooge était bon à la bourse, quel que fût le papier sur lequel il lui plût d’apposer sa signature.(Lire la suite)

11 décembre 2018

Vouloir supprimer toutes les subtilités de la langue française, c’est un peu comme vouloir raser toutes les petites rues d’une vieille ville.
Mon argument est dans le titre, mais je peux le développer -filer la métaphore- en réponse aux articles, projets éditoriaux et livres qui s’en prennent régulièrement à une supposée trop grande complexité de l’orthographe, le dernier buzz en date concernant l’accord du participe avec le COD. Une langue peut donc raisonnablement être comparée à une ville qui s’est construite au fil des siècles, par élargissements circulaires et strates successives…(Lire la suite)

27 novembre 2018

Choses vues. Un texte prophétique de Victor Hugo
« Hier, 22 février, j’allais à la Chambre des pairs. Il faisait beau et très froid, malgré le soleil et midi. Je vis venir rue de Tournon un homme que deux soldats emmenaient. Cet homme était blond, pâle, maigre, hagard ; trente ans à peu près, un pantalon de grosse toile, les pieds nus et écorchés dans des sabots avec des linges sanglants roulés autour des chevilles pour tenir lieu de bas ; une blouse courte et souillée de boue derrière le dos, ce qui indiquait qu’il couchait habituellement sur le pavé, la tête nue et hérissée. Il avait sous le bras un pain. Le peuple disait autour de lui qu’il avait volé ce pain et que c’était à cause de cela qu’on l’emmenait. »…(Lire la suite)

 
Tous les articles

Cours particuliers de philosophie



Cours particuliers PhilosophieEn France, les élèves de Terminale sont appelés à faire de la philosophie, et non, comme dans d’autres pays européens, de l’histoire de la philosophie. L’ambition, très louable, du programme est donc de faire réfléchir les élèves, sur la base de leur cours, de les amener à l’utiliser pour mener une réflexion.

Ce que les lycéens ignorent, c’est qu’ils avaient déjà fait de la philosophie avant d’entrer en classe de philosophie. Le simple fait de se poser des questions sur les choses de la vie, c’est philosopher, et depuis l’enfance, ils se posent sûrement des questions ! Le cours de Terminale est censé venir nourrir ces interrogations par la découverte des grands penseurs – et il ne faut pas faire de séparation trop rigide entre les idées de ces penseurs et les idées que l’élève lui-même peut avoir sur tel ou tel sujet.

Le programme officiel pose que « l’enseignement de la philosophie en classes terminales a pour objectif de favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement, et de lui offrir une culture philosophique initiale » : réflexion personnelle et contenu du cours y apparaissent donc « substantiellement unies » -une réflexion sans le cours serait vide; un cours sans réflexion serait lettre morte.

J’essaye donc, toujours en lien étroit avec le programme, de remettre en perspective leur perception de la matière. Avoir une bonne note pour son dossier scolaire n’est pas le but ultime de l’enseignement de philo ; ce qui compte, c’est acquérir un esprit critique et ouvert, ne pas s’en tenir passivement aux idées reçues, démonter les préjugés de toutes sortes, « sortir de la caverne », pour reprendre l’image fondamentale de Platon.

La réflexion personnelle, au cœur du cours particulier de philosophie

Sans tomber dans des discussions de comptoir, j’ouvre toujours un espace de débat et de réflexion personnelle dans le cours de philosophie : cela me semble indissociable de la nature même de cette matière. Pour ce qui est de la préparation à l’épreuve du bac, j’essaie de faire sentir en premier lieu à mes élèves la valeur intellectuelle des exercices qui leur sont proposés, de leur faire comprendre qu’en leur demandant de disserter ou d’expliquer des textes difficiles, c’est à leur intelligence qu’on s’adresse. J’ai souvent remarqué qu’un adolescent qui se sentait intellectuellement pris au sérieux était bien plus motivé qu’un adolescent mis dans une position de suspicion ou de surveillance.

Le soutien individualisé que je propose lors de mes cours particuliers de philosophie s’organise donc autour de deux axes :
• la méthodologie des exercices de bac : dissertation et explication de texte
• la révision des notions au programme

J’adapte le mode de suivi au niveau initial de l’élève et à son programme : qu’il soit en terminale L, en terminale ES, en terminale S, ou en série technologique, je lui propose un suivi qui essaie d’unir à la fois sa motivation et le besoin pédagogique.

Enfin, pour ceux qui seraient curieux, et qui aimeraient découvrir la philosophie sans exigence d’examen, je propose un module d’initiation à la philosophie.

Un cours particulier de philosophie à distance, via internet, est également possible.



 
Contact
Pour toute question ou renseignement, vous pouvez m'écrire à l'adresse mail ci-dessous, remplir le formulaire présent en page de contact, ou me contacter par téléphone, ce qui reste la solution la plus simple.

Olivier Chartrain
Mob : 06 75 92 82 19
Mail : contact@cours-olivier-chartrain.fr
 
Mentions légales | Crédits | Contact
Olivier Chartrain : formation, cours particuliers et suivi en ligne à Nantes et ses environs
contact@cours-olivier-chartrain.fr | Siret : 511 100 943 00014 | Mob 06 75 92 82 19
Numéro de prestataire de formation : 52 44 05697 44
Plan du site | Sitemap
Création du site : © Click Busters

cours de français Nantes - formation professionnelle français - cours de français en ligne - apprendre le français en ligne - cours particuliers français Nantes - cours de français pour adultes - cours de français seconde - cours de français pour étrangers - cours particuliers philosophie - cours philosophie terminale es - cours de philosophie terminale s - méthodologie synthèse de documents - formation remise à niveau français - remise à niveau français - remise à niveau orthographe - cours de français en entreprise - formation français dif - e-learning français - cours de français pour les salariés - formation professionnelle Nantes - cours de philosophie en ligne


Profil Google + de Olivier Chartrain - Page Google + de Cours Olivier Chartrain